Regards extérieurs : Pascal Gayet

Consultant et coach auprès des équipes de direction, Pascal Gayet accompagne les entreprises dans leurs transformations profondes. Membre de la communauté d’entreprises EVH (Entreprises Vivantes par et pour des Femmes et des Hommes Vivants), il fait la connaissance d’Alexandre Gérard alors que celui-ci explique, lors d’une conférence, son expérience de l’entreprise libérée.

Retour sur les circonstances de sa rencontre avec inov-On, le 25 novembre 2014

« À l’intérieur de cette communauté de chefs d’entreprise (EVH), il y a un de mes clients : VERSPIEREN, une société de courtiers d’assurances établie dans le nord de la France et à Paris. Le secrétaire général de cette compagnie a assisté à la conférence (animée par Alexandre Gérard) avec moi. A partir de là, a débuté une réflexion sur : « est-ce que ce serait bien pour VERSPIEREN ? » Pratiquement en même temps, le patron de la société, avait assisté à une conférence de J.F. Zobrist. Ils se sont donc retrouvés tous les deux et se sont dits que ce thème méritait d’être exploré. D’où l’idée de monter une équipe inter hiérarchique « d’explorateurs » interne à l’entreprise, d’une vingtaine de personnes, dont l’objectif est de se poser des questions et d’étudier les solutions… C’est comme ça que l’on s’est retrouvé à demander à inov-On de nous accueillir.

« À l’intérieur de cette communauté de chefs d’entreprise (EVH), il y a un de mes clients : VERSPIEREN, une société de courtiers d’assurances établie dans le nord de la France et à Paris. Le secrétaire général de cette compagnie a assisté à la conférence (animée par Alexandre Gérard) avec moi. A partir de là, a débuté une réflexion sur : « est-ce que ce serait bien pour VERSPIEREN ? » Pratiquement en même temps, le patron de la société, avait assisté à une conférence de J.F. Zobrist. Ils se sont donc retrouvés tous les deux et se sont dits que ce thème méritait d’être exploré. D’où l’idée de monter une équipe inter hiérarchique « d’explorateurs » interne à l’entreprise, d’une vingtaine de personnes, dont l’objectif est de se poser des questions et d’étudier les solutions… C’est comme ça que l’on s’est retrouvé à demander à inov-On de nous accueillir.

Ce qui était très révélateur, c’est le fait que toutes les questions du début : « pourquoi y va-t-on alors qu’on a déjà un projet d’entreprise ? », les questions sur les obligations réglementaires… sont passées au second plan. Finalement, au retour dans le train, les réflexions étaient plus orientées « action » : « qu’est-ce qu’on fait maintenant ? » et « est-ce qu’on a quelque chose à faire ? » Il y a une énergie qui s’est transmise. Et ce qui les a beaucoup marqués, c’est qu’ils ont vu des personnes heureuses ! Ce n’est pas commun. Ça, ça les a touchés. Ça ne veut pas dire que chez VERSPIEREN les collaborateurs sont malheureux mais on sent bien que, chez inov-On, la prise de responsabilité et l’autonomie plus importante au quotidien ont rendu ces collaborateurs particulièrement épanouis et sereins. Ça fait du bien ! »

Partager l'article :Share on Facebook8Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn12Email this to someone

A propos de l'auteur

Alexandre GERARD

Co-Animateur du groupe inov-On où nous tentons de cultiver une certaine idée du bonheur...