Regards extérieurs : Laurence Medrjevetzki

Depuis 2014, inov-On propose à ses collaborateurs des séances de coaching afin de les accompagner sur le chemin de la Libération.

Laurence Medrjevetzki est l’une des deux coachs externes à qui l’entreprise a fait appel. Son métier ? Accompagner les cadres dirigeants et les équipes dans le développement de leur potentiel et de leurs performances individuelles. Une mission : faire rayonner la singularité de chacun en travaillant autour du choix, de la responsabilité et de l’autonomie.

Retour sur sa rencontre avec inov-On :

Développer son potentiel et sa performance, ça passe par la compréhension de ses propres mécanismes, de ce qui se passe dans les relations et arriver à créer autour de soi un climat où chacun se sent à la hauteur, important et apprécié des autres. Ça, c’était déjà ma ligne de conduite. Ce qui a fait que quand je me suis retrouvée dans l’entreprise libérée, je me suis retrouvée chez moi, dans mon bocal.

L’entreprise libérée comme une révélation

Chez inov-On, nous avons démarré la mission au mois de mars 2014. C’est à cette occasion que j’ai découvert l’entreprise libérée en même temps que j’ai rencontré Alexandre et découvert le livre d’Isaac (Getz). Pour moi, c’est vraiment une des grandes étapes de ma vie professionnelle parce que je me suis retrouvée dans un environnement complètement porteur des valeurs à travers lesquelles je me développe professionnellement depuis quelques années. J’étais intervenue à la fois dans des PME et dans des grands groupes mais jamais je n’avais trouvé d’environnement qui soit aussi accueillant pour ma pratique et ce que je cherche à développer chez les gens : un environnement facilitateur, qui donne le droit à l’erreur, qui permette au salarié d’essayer, qui lui donne le pouvoir de faire les choses, qui croit en lui.

La Libération : une explosion d’énergie

La Libération, selon moi, c’est de l’énergie qui est redonnée aux gens. Je crois que, au lieu de dépenser de l’énergie à essayer de se maintenir en état de travailler, toute cette énergie, les salariés la consacrent à l’entreprise et à ce qu’ils font au jour le jour. C’est vraiment ce que je ressens quand j’arrive chez inov-On : une explosion d’énergie !

Quant à savoir si les entreprises libérées sont l’avenir de l’entreprise ? J’en suis persuadée, archi convaincue. La génération « Y » et celle d’après sont très demandeuses d’absence de hiérarchie, de « pourquoi », de mécanismes de collaboration, d’équipes qui se forment en fonction d’un projet où ce sont les talents qui s’expriment plutôt qu’une hiérarchie quelconque. Je suis très attentive à ce qui se passe dans les grands groupes sur ce sujet-là et je vois que ça commence à poindre. Même dans les grands groupes, il y a des foyers de libération. J’ai envie d’attiser ces foyers et de les faire prospérer parce qu’il y a beaucoup à changer ne serait-ce que dans le rapport de chacun au travail. Confucius disait : « Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie. » C’est fascinant d’arriver dans ces entreprises-là, où il y a un bonheur à aller travailler et du coup de l’engagement parce que c’est un environnement qui permet au salarié d’exprimer le meilleur de soi-même et sa singularité.

A propos de l'auteur

Alexandre GERARD

Co-Animateur du groupe inov-On où nous tentons de cultiver une certaine idée du bonheur...