Bonjour,

Ce blog raconte notre histoire, celle d’une entreprise qui explore un nouveau chemin !

Nous croyons que notre bonheur est le socle de notre performance économique.
Nous croyons qu’il y a plus d’intelligence dans 300 cerveaux que dans un seul.
Nous croyons que nos valeurs sont plus fortes que tous les règlements.
Nous croyons que tout nous est possible !

Notre histoire en 2 min ?

En 16 min ?

En 40 min ? Cliquez ici !

VOUS VOULEZ EN SAVOIR PLUS ?
Alors ces lignes sont pour vous !

Nous y expliquons : d’où nous venons, quel a été le déclencheur de cette renaissance, quelles en ont été les étapes.
Et comme cette mutation ne s’achève jamais, nous partagerons ici notre aventure !

——————————————————————
——————————————————————

Notre histoire commence en 1995.

3 chefs d’entreprises de la région nantaise, Pascal, Dominique et Jean-François décident de créer une structure pour développer un nouveau service : le dépannage de flexibles hydrauliques sur site.

Rapidement ils me confient le projet et l’aventure commence.
Depuis, nos clients appellent un numéro central 24h/7j, obtiennent notre meilleur délai d’intervention, en quelques secondes et avec le sourire. Nous arrivons alors en 60 minutes sur le site client avec l’une de nos unités d’intervention. En moins d’une heure nous démontons, fabriquons, et remontons le flexible en cause. Puis nous informons nos clients par des rapports électroniques en temps réels comprenant : performance de l’intervention, photos, traçabilité, empreinte carbone… Notre travail permet à nos clients de diviser par deux le coût global de la rupture.

Camion CHRONO Flex

Ce service novateur s’impose alors en France puis dans les DOM-TOM. Nous avons la chance de vivre une période formidable de notre vie : la croissance à 2 chiffres !
Tant et si bien qu’en 2007, nous sommes, chez CHRONO Flex et les nouvelles entités créées, près de 300 personnes.

L’entreprise grandit et je commets, sans m’en rendre compte, une belle erreur ! Explication :
Effectivement depuis 15 ans, nous sommes une entreprise sympa, très dynamique, mais aussi très « X ».
« Entreprise X » : cette formule, empruntée à Mc-Grégor, désigne les entreprises dans lesquelles une personne ou un groupe de personnes prend des décisions pour l’ensemble de la société et tente de les faire appliquer du mieux possible.
L’erreur que je commets est celle de manager « pour les 3 % » ! C’est-à-dire que lorsqu’une personne « déconne » – il y en a plus ou moins 3 % de l’effectif – (plein de sa voiture perso, courses perso avec la CB de l’entreprise…) nous créons une nouvelle note de service. Au final :

  • Les « mauvais », eux, trouvent toujours une échappatoire
  • Mais surtout, les « bons » se retrouvent empêtrés dans une montagne de règles qui, petit à petit, les contraignent et les limitent dans leurs initiatives.

Mais tout cela, nous ne le comprendrons que plus tard… Pour l’heure, nous sommes en 2007, l’entreprise va bien. Nous représentons environ 50 % de parts de marché en France avec nos 200 unités d’intervention. Notre 1er confrère est sept fois plus petite que nous. Nous sommes un peu comme un porte avion : grosse puissance de feu ! Mais le porte avion ça ne manœuvre pas bien dans la tempête.

Et la tempête arrive !

2009 sera terrible : notre chiffre d’affaires s’effondre de 34 %.

Après 8 mois de lutte nous devons nous résigner :

  • non-remplacement des départs ;
  • passerelles vers les autres entreprises du groupe ;
  • et au final des licenciements.

Nous sauvons l’entreprise au prix de nombreux sacrifices. Mais le mal est fait. Il est terrible de devoir licencier des gens qu’on n’a pas envie de licencier.

Je commence alors une quête : comment faire pour qu’une telle situation ne recommence jamais ?

La 1re rencontre a lieu lors d’une conférence organisée au CESI : « L’entreprise du XXIe siècle existe, nous l’avons rencontrée » Jean-François ZOBRIST – FAVI – Fonderie en Picardie – 20 % de cash flow depuis plus de 30 ans.
Mon attention est captée… et lorsque j’entre dans l’amphithéâtre je découvre un petit bonhomme, la soixantaine,  chauve, barbu et… en blouse ! C’est ça l’entreprise du XXIe siècle ??!?

Jean-François Zobrist

Puis Jean-François s’engage dans une présentation de FAVI et de son organisation… et j’ai les bras qui tombent par terre !

Il parle d’amour du client, de confiance, d’autonomie, de rêve partagé, de valeurs.
Je suis percuté par son discours. Voilà enfin le chemin que je recherche !

Avec l’équipe de direction du Groupe, nous lisons tous les livres de JF Zobrist. Puis nous décidons de nous engager sur ce chemin, sans savoir exactement ce qui nous attend.
Nous comprenons et décidons d’engager 3 actions :

  • construire collectivement un chapiteau (une vision forte et des valeurs partagées) sous lequel se développera l’entreprise ;
  • nettoyer les signes de pouvoir, sans trop savoir pourquoi d’ailleurs, à ce moment-là en tout cas ;
  • et enlever les cailloux dans les chaussures des équipiers.

La 2nde rencontre arrive quelques mois plus tard. Un de mes amis, au courant de nos démarches, m’envoie un livre avec une petite note « Tu vas adorer ! ».

Ce livre s’appelle Liberté et Cie, il a été écrit par Isaac GETZ et Brian CARNEY. Ils ont visité 30 entreprises dans le monde qui, toutes, surperforment leur secteur d’activité et ont comme point commun la liberté et le bonheur de leurs salariés. Mieux encore ils ont écrit les clés de succès du modèle.

Isaac GETZ : écrivain de la liberté et du bonheur des salariés

Jean-François nous avait fait goûter le gâteau. Isaac nous donnait la recette !
Nous commençons donc à comprendre les mécanismes :

  • la différence entre les entreprises X et les Y (Y = les entreprises dites « libérées ») ;
  • la différence entre manager et team leader ;
  • l’importance de l’écoute, de la vision et des valeurs ;
  • la posture de coach dirigeant ;
  • l’intelligence collective.

Que veut dire « Libérer son entreprise » ?
Libérer les énergies ? Libérer l’initiative ? Oui certainement. Mais aussi la libérer de son patron !
… D’un patron qui pense qu’il sait mieux que tous les équipiers de l’entreprise réunis ce qu’il faut faire. Et de facto, c’est ce qui se passe dans 99 % des entreprises.
Le travail sur soi est donc plus que nécessaire pour moi. Jean-Loup m’accompagnera dans cette démarche. Merci à lui, car sans ce travail rien de possible.
Jean-Loup, après avoir dirigé une entreprise de 400 personnes, a décidé de changer de métier. Il est aujourd’hui coach et accompagne à merveille ses clients sur le « lâcher prise » !
Mieux encore, tous les membres de direction du Groupe travailleront sur eux-mêmes quand ils se sentiront prêts.

Si nous faisons face, tant bien que mal, la situation économique est encore compliquée. Nos marges sont faibles et l’avenir est encore très incertain.
Janvier 2012 – il est temps de basculer !

Nous allons transformer ce porte-avion en une armada de speed-boats.
Des speed-boats ? Oui car ce sont des bateaux réactifs, agiles et rapides.
Une armada car c’est une force coordonnée vers le même objectif.

 Réactivité, agilité et rapidité des speed boats

Notre 1er saut en parachute se déroulera en 2 heures. Les équipes décideront par elle –même :

  • combien de speed-boats (de régions) ;
  • quel sera le rôle du capitaine du speed-boat ;
  • et enfin, elles coopteront en Capitaine, la personne qui incarne le mieux le job et qui prendra un mandat pour 3 ans.

Dans le même temps, j’annonce que je ne prendrai plus de décisions business. En outre, nous invitons chacun à s’inscrire dans des groupes de travail qui, eux, décideront. Ça prendra un peu de temps à démarrer, et aujourd’hui, cela fonctionne bien.

Quelques mois s’écoulent et je pars avec ma famille faire un tour du monde.
Un rêve de gosse, un besoin de passer du temps avec ma famille, un besoin physique de faire une pause, mais aussi un formidable témoignage de confiance !

Le 2e saut en parachute aura lieu l’hiver 2012/2013. En 8 mois un groupe de travail pilote une nouvelle révolution : la rémunération.

Saut en parachute en équipes

Chaque membre du Groupe sera sollicité afin de donner son avis.
Au final, la rémunération sera une révolution. Exit les systèmes « de carotte et de bâton ». Un système transparent, égalitaire, et basé sur la marge finale, remplacera tous les autres systèmes de prime.

L’amour du client devient la préoccupation de tous. La rémunération est simple et vertueuse.
Elle initiera le début du décollage économique.

Mais nous ne sommes qu’au début du chemin.
Il faut du temps pour changer la culture d’une entreprise.

Les belles histoires seront encore nombreuses… Et nous les partagerons sur ce blog !

Alexandre GERARD

35 Commentaires

  • Jean-Loup Meunier

    Une question et non un commentaire : Quelle est ce système de rémunération claire et transparent basé sur la marge finale ? Bravo !

    • Alexandre

      Bonjour

      Ce dispositif est la règle des 3 x 15 %.

      Chaque mois nous calculons la marge de chaque unité d’intervention : l’équipier reçoit 15 % de la marge au titre de prime.
      Chaque mois nous calculons la marge de chaque speed-boat : les équipiers reçoivent 15 % de la marge au titre de prime qu’ils se partagent à parts égales.
      Chaque semestre nous calculons la marge de l’entreprise : les équipiers reçoivent 15 % de la marge au titre de prime qu’ils se partagent à parts égales.

      Le dispositif semestriel fonctionne lui dans toutes les sociétés du Groupe.
      Tous ont accès aux chiffres clés de l’entreprise.

      A bientôt

  • bismuth

    fort intéressant.
    il y a là matière à faire progresser les entreprises.
    sans doute une rencontre prochaine, peut être dans le cadre de MOM21 ?

    • Alexandre

      Avec grand plaisir !
      A vous de le décider.

      • Véronique DESABRES

        Formidable ! Merci Alexandre pour ce témoignage que je vais m’empresser de relayer. Denis a raison, nous allons certainement vous solliciter pour témoigner en début d’année dans MOM21 ou participer à un échange entre dirigeants d’entreprises en cours de libération. Quelles sont vos envies ?

        • Alexandre

          Merci pour votre message.
          Quelles sont vos demandes ;-))

  • Franck

    Bonjour Alexandre,
    je te souhaite à toi et tous tes équipiers une belle aventure pour 2014
    je suivrai avec attention l’actualité de votre entreprise version 2.0

    • Alexandre

      Merci Franck pour ton msg.
      Take care !
      A bientôt :-)

  • vj012014

    Bonsoir Alexandre,
    Cette nouvelle rencontre de ce jour me « reboost » pour tenter la Liberisation…et pas que celle de l Entreprise !!
    A très bientôt
    Vincent

      • vj012014

        Lire le dossier du dernier n0 du mag Capital…je n ai pas les moyens de tout vérifier, mais c est édifiant et devrait être tellement mis en avant bien plus !
        Vincent

  • Nicolas Tronchon Pro

    Là j’avoue ça décoiffe … Se dévoiler aussi simplement c’est très chouette, j’aime beaucoup le séquencement « daté » … Bravo pour ce témoignage ça reboost !

  • Myriam GHIRARDELLO

    Bonjour Alexandre, je crois bien que si Jean François à été ta première rencontre, tu es MA première rencontre… Merci +++ à mon amie Nathalie qui m’a habilement guidé jusqu’à ton blog .
    Je suis juste émue !
    Et maintenant par quoi je commence ? 😉
    Merci pour la profondeur de ton témoignage et le relief que tu offres généreusement à tes pairs.
    C’est sur je vais sur le chemin et çà commence par suivre votre aventure. Ouah ! qu’est ce qu’il fait beau aujourd’hui…
    Myriam

  • Didier PERALDO

    Bonjour Alexandre,
    Je suis coach interne dans une entreprise et j’accompagne les équipes pour booster les modes de partage en intelligence collective
    Votre expérience est passionnante. J’ai aimé votre témoignage dans un world forum à Lille avec la Drh de KIABI
    Je perçois la dimension d’entreprise libérée , énergies libérées, initiatives libérées jusque dans la vidéo de présentation de votre groupe
    Je serai très intéressé par mieux percevoir l’aspect d’intelligence collective ou 1 + 1 = 3
    Peut être pourrions nous nous rencontrer ?
    Didier

  • francky

    Salut Alex,

    je vois que tu nages dans le bonheur et j’en suis fort aise.

    salut du Chili

    FD

    • Alexandre GERARD

      Salut Franck

      Merci pour ton message.
      Content d’avoir de tes nouvelles.
      Comment va la vie au Chili ?

      Bien à toi
      Alexandre

  • Emmanuel de Saint-Bon

    Merci pour ton témoignage étonnant et rafraichissant, Alexandre. On en reparlera sûrement dans les heures qui viennent.

    • Alexandre GERARD

      Un plaisir :-)

  • MOYON Cédric

    Superbe exemple d’adaptation ! Nos sociétés ont hélas trop peur d’investir. Et on confond risques et opportunités
    J’espère que ça donnera des idées à beaucoup de patron. Et qu’ils comprendront que faire confiance et la clé.
    Bravo !

  • DEROM Guido

    Merci pour votre partage. Je commande déjà le livre Liberté & Cie ensuite je suis les idées.
    Les petites graines semées poussent à gauche à droite…
    Thanks a lot. Guido

  • flandre jm

    Je decouvre ce blog.. hyper interessant

    Ou en etes vous aujourdhui dans ce beau chemin?

    • Alexandre GERARD

      « Même si ce n’est pas toujours simple au quotidien, nous ne reviendrons pas en arrière ! » était le message de conclusion d’une travail de réflexion mené par nos équipes.
      Des nouvelles bientôt sur ce blog !

  • Christophe Minier

    Bonjour,

    Je viens de lire le texte décrivant parcours…juste après avoir envoyé mon CV (atypique) à votre service des ressources humaines. Vous allez sans doute me trouver très opportuniste 😉 mais je suis très touché, et par votre vision de l’entreprise, et par votre démarche implicative et votre souci du service.
    Si une part plus importante de chef d’entreprise pouvait partager cette vision….

  • Chesneau Vincent

    Bonjour,
    je suis très touché par vos interventions pleines d’humanités.
    J’ai découvert l’entreprise libérée il y a quelques mois, je pense comme vous que cette organisation peut faire bouger, au delà des entreprises, le monde…
    J’ai obtenu de mon patron le challenge de faire bouger notre société de 80 personnes, moi qui suis un simple programmeur. C’est un peu le monde à l’envers par rapport à votre démarche.
    Avez-vous des conseils à me donner?
    A bientôt.

  • Michel DALMAS

    Bonjour,

    Votre expérience professionnelle est édifiante et sert d’exemple, désormais.
    Je suis dans une démarche de recherche, dans le cadre de mon activité d’enseignant chercheur
    en sciences de gestion (Ph.D).
    Seriez vous disposés à participer à mon projet de recherche sur la mesure de
    de la performance dans ce cadre de ce fonctionnement organisationnel innovant ?
    En fait, j’espère vraiment que vous acceptiez cette proposition, car je suis pour ma part
    extrêmement intéressé par votre démarche.
    Bien cordialement.

    Michel DALMAS (EMLV).

  • MARIE-SAINTE

    Bonjour,

    Je réalise actuellement un mémoire de fin d’études sur les entreprises libérées et la place des Ressources Humaines. J’aurais aimé en savoir plus sur l’organisation de ce service au sein de votre entreprise (quelles sont leurs missions, l’effectif, les particularités…). Je serais ravie de partager avec vous sur cette vision d’entreprise qui me passionne.

    En vous remerciant d’avance.

    Cdt, Camille MARIE-SAINTE

  • julien

    Bonjour,

    Je suis arrivé sur cette page suite à la lecture d’une offre d’emploi, quelle découverte !
    ça donne envie de postuler rien que pour le mode de fonctionnement de l’entreprise. Bravo pour votre virage après la crise.

  • Hamza

    Je trouve votre article super sympa, merci pour votre effort.

  • Kodad

    Votre entreprise fait tellement rêver…merci pour vos effort et j’espère de tout mon coeur que beaucoup d’entreprise vous prennent en exemple afin de créer l’emploi du XXIe siècle, car elle existe, mais personne ne la voit.

    • Alexandre GERARD

      Bonjour
      Merci pour vos encouragements.
      Je commets malheureusement encore tellement d’erreurs dans ma pratique.
      Bon WE
      Alexandre

Laisser une réponse à Franck

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.

X

Le bonheur est-il possible au travail ?

Et si j’étais en train de libérer mon centre de documentation ?

TOP 50 des managers les plus influents au monde

[Podcast] L’invité du 5/7 – France inter