« J’essaie de libérer l’entreprise dans l’ordre de la descente de la pyramide »

En 2009, Barthélémy GUISLAIN et Bertrand CUNAUD créent Kbane, filiale du groupe Adeo implantée dans le Nord Pas de Calais et la Haute Normandie. Le credo de la société ? Proposer des solutions afin d’améliorer les performances énergétiques de l’habitat.

Bertran CUNAUD - seminaire

En 2014, Barthélémy GUISLAIN quitte la tête de l’entreprise. Bertrand CUNAUD se retrouve alors seul à la direction opérationnelle. Et, c’est en plein questionnement quant à sa nouvelle position de décideur, qu’il rencontre l’Entreprise Libérée.

Trois jours de suite, trois personnes différentes, dans trois cadres différents m’ont parlé du livre d’Isaac GETZ. J’ai fini par me dire que ce n’était pas un hasard. J’ai décidé de regarder d’un peu plus près et je n’ai pas mis longtemps à me dire que ce mode de leadership était fait pour moi. Kbane pouvait devenir une formidable entreprise libérée !

En descendant la pyramide…

Puisque nous ne sommes pas très nombreux (150), que Kbane compte une strate de management intermédiaire de 15 à 20 personnes qui constitue un « bon terreau humain », notamment dans le respect de l’autre et dans l’envie d’impliquer les gens, j’essaie de libérer l’entreprise dans l’ordre de la descente de la pyramide – depuis le CODIR, en passant par le management intermédiaire et ainsi de suite.

Parallèlement, j’ai distillé des indices ponctuels de libération partout dans la société : par exemple, le jour de mon anniversaire, quand quelqu’un me souhaitait ses vœux, je répondais : « tu veux me faire un cadeau ? ». Cela surprenait les gens mais je continuais : « aujourd’hui je voudrais que tu prennes une initiative qui enchante le client ou un de tes collègues ». Evidemment avec ce genre de choses, j’ai touché directement toutes les personnes. Toutefois, dans la libération elle-même ainsi que dans sa compréhension, j’ai voulu donné la chance de la descente de la pyramide afin que cela se fasse en douceur. Je voulais surtout donner la chance au management intermédiaire d’adhérer, sans passer outre.

Après une phase de cheminement personnel pendant laquelle j’ai lu, fait des rencontres et participé à des conférences – bref une période de maturation me concernant – l’étape suivante a consisté en un temps d’échange avec le CODIR pendant lequel nous avons parlé de management libéré. L’objectif était d’avoir un « Stop ou Encore » de la part des personnes présentes et ça s’est vraiment très bien passé.

L’heure du « Coming out »

maxresdefault

Quelques temps plus tard, j’ai fait ce que j’appelle mon « Coming out » en invitant à un séminaire de lancement, à Nantes, tous les manageurs intermédiaires. C’est là, sur l’invitation, que je leur ai parlé pour la première fois d’Entreprise libérée. Je leur ai notamment conseillé de lire le livre d’I. Getz et de regarder des conférences. A cet instant, j’ai eu le sentiment de vraiment être sorti du bois et d’avoir lancé les choses dans l’entreprise.

Voilà pourquoi nous nous sommes retrouvés à Nantes et pourquoi nous avons visité inov-On : je voulais que l’équipe rencontre Alexandre (Gérard) car je savais qu’il allait être très impactant dans son histoire. D’autant plus que les tailles d’entreprises sont proches ainsi que la population : la moitié de notre effectif est constitué de poseurs, donc un peu des techniciens.

Ça a été un moment incroyable. A la fin du tour de table, après les témoignages des collaborateurs d’inov-On et alors que j’étais accompagné d’une population qui sait potentiellement ce qu’elle a à perdre et pas trop ce qu’elle a à gagner, les mots employés étaient : joie, bonheur, rassuré, envie, enthousiasme… Ils ont vraiment adhéré. Ce temps de partage restera une étape déterminante de la libération de Kbane.

A propos de l'auteur

Alexandre GERARD

Co-Animateur du groupe inov-On où nous tentons de cultiver une certaine idée du bonheur...