Entreprise Libérée : Les hackers débarquent !

Le mouvement des Entreprises Libérées entre actuellement dans une nouvelle phase. S’il a principalement débuté dans les PME, depuis plusieurs mois, nous assistons à un phénomène très intéressant dans les grands groupes.

Nous avons la chance de rencontrer des patrons de business unit, des directeurs d’usine, des patrons de filiales, des chefs de département ou de service (…) qui disent :

« STOP ! On ne peut plus continuer comme ça ! »

Et qui décident, de leur propre initiative, de se réinventer et d’engager leurs équipes sur le chemin de la confiance et de la liberté.

Nous en avons rencontré dans tous les secteurs d’activité : industrie, service, énergie, distribution… Tous ont décidé la même chose : Hacker le système managérial de leur organisation !

A chaque fois ils sont confrontés au même défi : comment gérer la relation avec le N+1 ?

Trois voies s’ouvrent alors à eux :

1/ Demander un aval officiel du Corporate

C’est la situation idéale, mais elle n’est pas toujours simple à obtenir. En effet, les réponses sont souvent celles du monde hiérarchique : « Quel ROI ? Quels KPI ? Cadencement des business review ? » ; Pas simple effectivement de mettre des indicateurs de performance sur un processus de libération !

2/ Informer simplement sa direction de la mise en place de cette innovation managériale 

light-bulb-current-light-glow-40889

De nombreux dirigeants ont opté pour cette solution. Elle est moins confortable qu’un accord, mais permet d’engager une transformation sans se cacher. Les résultats permettront alors de conforter tout le monde sur le bien-fondé de cette décision. Mais en cas de grabuge… On est exposé et il faudra assumer ce « hacking ».

3/ Engager le chemin sans en parler à ses boss 

abstract-autumn-backgrounds-beautiful

Certains enfin en sont réduits à se cacher pour cheminer. L’objectif est alors d’aller suffisamment loin pour prouver, par des résultats concrets, qu’un autre chemin est possible.  Parfois cela passe, parfois pas, même lorsque les résultats sont au rendez-vous. La peur de l’inconnu est souvent tenace et il est souvent plus simple pour le CoDir de se défaire de l’importun…

Bien sûr il n’existe pas de bon ou de mauvais chemin.

Les contextes, les personnalités, la culture sont différents selon les organisations.

A chacun de trouver son chemin…

Ce véritable « Corporate Hacking » me réjouit et me permet une nouvelle fois de parier que dans moins de 5 ans le monde de l’entreprise basculera massivement vers des organisations de confiance et de liberté. Oui, je suis convaincu que nous aurons atteint d’ici là le point de bascule.

 

tandem-skydivers-skydivers-teamwork-cooperation-39608

 

Alors à très bientôt pour de nouvelles aventures !

A propos de l'auteur

Alexandre GERARD

Co-Animateur du groupe inov-On où nous tentons de cultiver une certaine idée du bonheur...